Vortex polaire : son décrochage pourrait menacer la France d’une vague de froid glacial en février

Même s’il est encore un peu tôt pour le dire, ce phénomène d’affaissement a été constaté et pourrait provoquer une chute importante des températures s’il se déplaçait vers l’Europe.

Après une douceur exceptionnelle entre Noël et le jour de l’An, les températures ont chuté depuis.

Mais la menace d’une grande vague de froid pourrait s’abattre sur la France dès les prochains jours, à partir de février. Et elle serait due à l’affaissement du vortex polaire.

Le vortex polaire, une dépression instable

Le vortex polaire est une dépression qui se forme chaque hiver au-dessus des pôles nord et sud. “Cette poche froide s’intensifie en hiver, car la lumière du soleil n’atteint plus les hautes latitudes pendant la nuit polaire”, comme le rapporte La Chaîne Météo.

Mais ce vortex peut se déformer, se déplacer, s’affaisser et en conséquence de quoi il provoque des descentes de vagues de froid très importantes et de manière très soudaines qui s’abattent ainsi sur les zones plus tempérées de la planète comme l’Europe et donc la France, comme le précise Futura.

Un décrochage détecté

Or, depuis quelques jours, un affaiblissement du vortex polaire a été constaté par plusieurs modèles de prévision météo.

Ce décrochage du vortex pourrait se diriger vers la France entraînant une sérieuse vague de froid sur le pays comme en Europe par ailleurs.  

?Scénario de GFS pour début février. Réchauffement prononcé du vortex polaire stratosphérique, le déstabilisant & augmentant le potentiel de #froid.
\u26a0\ufe0f Bon. L’échéance est trop lointaine. Impossible de déterminer ce qui va se passer. Ça restera pertinent à surveiller. pic.twitter.com/3BhBqlQkIL

— Guillaume Jauseau (@GJauseau) January 18, 2023

Bien entendu, les prévisions météorologiques à plus de 10 jours sont toujours à prendre avec précaution. Mais la possibilité d’un affaissement du vortex polaire sur la France est plus qu’envisagée.

C’est à cause des températures plus élevées que le vortex en s’affaiblissant entraîne son déplacement et un changement dans la circulation des courants d’air. Si le courant d’air froid se déplace sur l’Europe, forcément les températures chutent de manière significative et soudaine.

Il est encore trop tôt pour évaluer l’impact de ce décrochage sur les températures début février, mais il est à prévoir qu’elles vont chuter.

À quoi s’attendre ?

On peut donc s’attendre à une chute des températures, des gelées et même pourquoi pas des chutes de neige dans le Sud. Mais il faut encore rester prudent les modélisations ne sont pas encore assez précises pour l’heure.

Pour rappel en février 2012 les températures avaient sérieusement chuté avec des -10°C et -14°C dans plusieurs régions.

Mais ce décrochage pourrait aussi avoir l’effet inverse comme l’explique Météo Villes. Suivant vers quelle direction il se dirige, il pourrait provoquer un déplacement de courant plus chaud. Les températures pourraient donc être plus élevées.

Le réchauffement climatique en cause pour ce type de phénomène

Les scientifiques qui étudient les liens entre le changement climatique et le vortex polaire estiment que le réchauffement rapide de l’Arctique pourrait entraîner des périodes plus intenses de coups de froid et de tempêtes, même si les hivers deviennent plus courts et plus chauds.

Vortex polaire : vers une valeur flirtant avec les records?
C’est ce que laisse présager ce modèle cependant pour une échéance bien lointaine. pic.twitter.com/20zAqJfjDk

— Météoinfo (@Meteoinfo_FR) January 16, 2023